Connu pour sa loyauté au pouvoir colonial arabo-sataniste, Ould Ali El-Hadi est nommé ministre de la jeunesse et des sports, après une longue attente le voila l'homme connu sous le nom de "Bachagha" ou KDS comme le prénome la plupart des kabyle arrive enfin a ses fins, après avoir passé plus de 13ans en tête de la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou.

Mr_Ould_Ali_El_

Le pseudo militant de la cause berbère est désormais une personnalité importante et influente au sein du pouvoir algérien, avec une patiente remarcable il a réussi a grinpper les echelons suite à de nombeux services rendu pour ces patrons au gouvernement, nous vous rapportons quelques uns:

 

• Organisé la racaille tizi-ouzienne en « comité de soutien » à la candidature de Bouetflika, 

• Organisé des festivals arabo-africains où la Palestine et la Turquie sont les « invités d’honneur », 

• Ouvert les portes de la maison de la culture Mouloud Mammeri au prédicateur de l’enfer El qaradaoui, 

• Ouvert les portes de la maison de la culture Mouloud Mammeri à une armada de barbus hirsutes et de Belphégor de l’association islamiste «El irshad Wa El islah» pour une conférence sur Fadhma n Summer, prêcher la «bonne parole» et le «droit chemin» en directions des femmes de Kabylie, 

• Servi d’éclaireur à la gendarmerie algérienne pour aller confisquer les terres de l’illustre Slimane Azem afin d’y installer une brigade de « gendarmerie algérienne », 

• Attribuer les premiers prix des festivals de film d’expression amazighe à des films « muets »... 

Etc., etc., etc., ces méfaits n’étant cités qu’à titre d’infime illustration des méfaits de ce Bachagha des temps modernes. 

Signalons toutefois que ce même Ould Ali El Hadi, lors de ces dernières apparitions publiques s’est copieusement fait huer par la jeunesse kabyle, notamment l’année dernière lors de la commémoration de l’assassinat de Matoub Lounès. Cette année il n’est pas hasardé à s’y rendre. 

A présent qu’il est ministre de la jeunesse et des sports et après avoir amené Al Qaradaoui à Tizi-ouzou, peut-être que sa prochaine mission sera de nous organiser un festival de la danse du ventre avant de nous ramener, pour "clore les festivités", le « calife Al Baghdadi » pour une conférence sur les bonnes mœurs islamiques, le zawadj el moutâa et le djihad enikah…