TUNIS (Tamurt) Lors d’un point de presse de Nicolas Sarkozy, qui est en visite en Tunisie depuis dimanche dernier, le président « des républicains » (Ex UMP) avec un regard appuyé, a lancé une petite phrase sur l’Algérie qui dit long sur la vraie place de ce pays sur la scène mondiale. «L’Algérie, qu’en sera-t-il dans l’avenir, de son développement, de sa situation' C’est un sujet qui me semble-t-il doit être traité dans le cadre de l’Union pour la Méditerranée», a déclaré l’ex président français.

sarko

Ce que l’ancien président Français a déclaré sur l’Algérie n’est qu’une vérité et, il n’est que ce que la plus part des pays démocrates dans le monde pensent tout bas. Un constat et un avis que tout le monde partage. En un mot, Sarkozy a dit vrai.

La presse algérienne a trouvé une aubaine pour s’acharner sur le sujet en faisant semblant que ces propos sont une insulte en oubliant la vraie humiliation que celle d’être gouvernée par un mort vivant. L’indignation de la presse algérienne doit se manifester sur les propos d’Ouyahia qui affirme avec fierté qu’il est pour » l’oligarchie ». C’est un fait normal que des politiciens étrangers prédisent un avenir des plus lugubres pour l’Algérie lorsque un ministre s’exprime de cette manière.

On se demande pourquoi les journalistes algériens ne se sont pas offusqués lorsque des vidéos montrent des policiers et des gendarmes massacrer des civiles à Ghardaïa' 
Nicolas Sarkozy, avec un petit sourire a déclaré que «La Tunisie est frontalière avec l’Algérie (et) avec la Libye. Ce n’est pas nouveau… Vous n’avez pas choisi votre emplacement». C’est une autre réalité. La Tunisie est un pays qui a franchi un grand pas vers la démocratie, mais cet acquis sera remis en cause à cause de sa proximité avec l’Algérie, un pays en proie à une dictature et ou les islamistes sont mieux considérés que les démocrates laïques. En plus, avec un minimum de dignité, tout le peuple algérien doit se lever comme un seul homme contre ses dirigeants qui se soignent en France !

Notons que l’ancien président français Nicolas Sarkozy est en Tunisie depuis dimanche dernier, Il n’est pas parti juste en touriste, mais sa visite est politique. Que ça soit sur le plan de la politique interne pour renouer avec son électorat français d’origine tunisienne, ou bien régionale pour relancer son idée de la création de l’union pour la Méditerranée.

Massi N pour Tamurt